Les services d’aides à domicile et les aides financières

Réduction d’impôt

Nos prestations de services vous permettent de bénéficier d’une réduction ou d’un crédit d’impôt égal à 50% des dépenses que vous avez engagées dans l’année (art. 199 sexdecies du CGI).

Nos prestations pour la réduction d’impôts sont exclusivement destinées aux particuliers à leur domicile principal.

Nous vous établissons une attestation fiscale annuelle qui vous permet de déduire du montant de votre impôt sur le revenu 50 % des dépenses engagées à ce titre et non prises en charge par des aides financières (allocation personnalisée à l’autonomie…) selon la législation en vigueur.


Les autres aides possibles

L’APA est une aide financière versée par le Conseil Départemental et affectée à une personne âgée en perte d’autonomie pour lui permettre de financer des services tels que l’aide à domicile.
Elle nécessite la constitution d’un dossier pour lequel nous vous aidons et la validation d’un plan d’aide personnalisé élaboré par une équipe médico-sociale des services du Conseil Départemental.

La PCH est une aide financière versé par le département. Elle est destinée à rembourser les dépenses liées à la perte d'autonomie.
Elle s'adresse à toutes personnes handicapées qui remplit un certains nombre de condition relative à son lieu de résidence et à son âge, et dont le handicap répond à des critères prenant notamment en compte la nature et l'importance des besoins de compensation au regard de son projet de vie.
Cette prestation est attribuée sans condition de ressource; Néanmoins le taux de chaque dépense varie selon les ressources de l'intéressé.


Aides financières pour la garde d’enfant

La PAJE (Prestation d’Accueil du Jeune Enfant), allocation accordée par la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) aux familles dont un enfant est âgé de moins de 6 ans, est parfaitement compatible pour financer une garde d’enfant à domicile. On parle alors de Complément de libre choix du mode de garde (Cmg).

Les conditions à remplir pour en bénéficier sont :

  • Avoir un enfant de moins de 6 ans.
  • Faire garder votre enfant au moins 16 heures par mois par une structure agréée.
  • Avoir une activité professionnelle
  • Conditions de ressources, en fonction des barèmes en vigueur
  • Vous n’avez pas besoin de justifier d’une activité minimum si vous êtes :
    • Bénéficiaire de l’AAH soit l’allocation aux adultes handicapés.
    • Au chômage et bénéficiaire de l’allocation d’insertion ou de l’allocation de solidarité spécifique.
    • Bénéficiaire du RSA.
    • Inscrit comme demandeur d’emploi auprès de Pôle Emploi ou en formation rémunérée.
    • Étudiant (si vous vivez en couple, vous devez être tous les deux étudiants).
    • Il vous restera au minimum 15% à votre charge.
  • Cette allocation est partiellement cumulable avec d’autres aides déjà versées pour une garde d’assistante maternelle.
  • Une réduction ou majoration des montants de la prise en charge peuvent s’appliquer selon votre situation.